entete

Retours d'expérience

Inscrire les formations obligatoires dans des parcours de formation

Dans les secteurs du Bâtiment et des Travaux Publics, Nadège Farion, Responsable de l’Observatoire Prospectif des Métiers et Qualifications du BTP au sein de Constructys*, explique que la fréquence des formations obligatoires (tous les trois ans pour certains métiers de l’électricité par exemple) peut parfois être perçue comme répétitive. « Pour éviter un sentiment de récurrence, nous travaillons sur la complémentarité des formations qui sont une vraie valeur ajoutée pour les entreprises. Elles leur permettent d’accéder à des nouveaux marchés en leur donnant des habilitations spécifiques pour des chantiers à risques notamment », précise-t-elle.

Chez STEF Logistique France, spécialiste européen de la logistique du froid, certains parcours peuvent aussi conduire du transport vers la logistique.

Le secteur de la propreté est lui très peu concerné par les formations obligatoires. Toutefois, la branche a défini sa propre politique certifiante dans le domaine de la santé et de la sécurité, notamment pour prévenir et lutter contre les troubles musculo-squelettiques. Elle se concrétise également par une série de CQP organisés en parcours modulaires qui « deviennent un standard », créent de la motivation à se former et incitent à l’évolution professionnelle. « L’imbrication des CQP les uns aux autres crée de l’appétence auprès des salariés de la branche  », affirme Jean-Marc Ducept, Secrétaire Général de l’INHNI, organisme de formation et de Conseil du secteur Hygiène, Propreté, Environnement.

À noter que les représentantes des deux OPCA présents, OPCALIM** et Constructys, ont salué les évolutions engendrées par la Réforme de la Formation Professionnelle de 2014 sur la prise en charge de formations obligatoires.
Car, comme Catherine Guyonnet, Directrice de l’innovation chez OPCALIM, l’a précisé, « les formations obligatoires sont maintenant libérées et éligibles à un financement. Nous avons aussi une meilleure visibilité des pratiques, ce qui est utile pour aider les entreprises à se mettre en conformité. Par ailleurs, les formations obligatoires sont maintenant pour la plupart recensées à l’inventaire et ont le statut de certification, ce qui responsabilise davantage l’individu dans l’accès à la formation. Ce statut ouvre droit à des financements (période de pro, CPF, …). »

*OPCA de la construction et des travaux publics
**OPCA en charge des entreprises de l'industrie alimentaire, de la coopération agricole et de l'alimentation en détail