linkedin logo
YouTube logo
Dailymotion logo

2016 c'est   491 entreprises 3 821 salariés 782 salariés formés

RA


Dispositifs de formation

Période de professionnalisation – Conditions financières et Spécificités de branche

Transports fluviaux de fret et de passagers - Conditions financières et spécificités

 

L’accord de la branche du Transport fluvial a retenu comme éligibles les actions de formation ayant pour objectif de permettre à leurs bénéficiaires :

  • d’améliorer leurs compétences en matière de sécurité et de sûreté du transport de marchandises,
  • d’obtenir un ou des diplôme(s) ou l'une des qualifications proposées pour le contrat de professionnalisation.

 

DURÉE DE LA FORMATION

Conformément au décret du 27/08/2014, la durée de l'action de formation minimale ne peut pas être inférieure à 70 heures, par période de 12 mois calendaires.

La durée minimale ne s'applique toutefois pas aux périodes de professionnalisation s'articulant avec une prise en charge au titre du CPF (Compte Personnel de Formation), si l'action de formation est inscrite à l'inventaire ou encore dans le cadre d'une VAE (Validation des Acquis de l'Expérience).

 

- PRIORITÉ 1 : Formations aboutissant à un diplôme, un titre professionnel ou un CQP

(PUBLICS PRIORITAIRES - NON EXHAUSTIF)

a. Personnel navigant

  • hommes de pont, matelots « légers » ou sans qualification désireux d’accéder à une qualification obligatoire de matelot ou de timonier
  • matelots salariés non munis des titres ou qualifications nécessaires pour la conduite des unités et disposant des capacités requises 
  • salariés titulaires d’un certificat de capacité désireux d’accéder au pilotage d’unités de capacité supérieure ou de spécialisation différente 

b. Personnel sédentaire

  • personnels employés et agents de maîtrise dont le niveau de classification reste inférieur au coefficient 110

tf ppro pr1

 

- PRIORITÉ 2 : Formations qualifiantes aboutissant à un emploi reconnu dans la CCN

(PUBLICS PRIORITAIRES - NON EXHAUSTIF)

a. Personnel navigant

  • hommes de pont, matelots « légers » ou sans qualification désireux d’accéder à une qualification obligatoire de matelot ou de timonier 
  • matelots salariés non munis des titres ou qualifications nécessaires pour la conduite des unités et disposant des capacités requises 
  • salariés titulaires d’un certificat de capacité désireux d’accéder au pilotage d’unités de capacité supérieure ou de spécialisation différente 

b. Personnel sédentaire

  • personnels employés et agents de maîtrise dont le niveau de classification reste inférieur au coefficient 110

tf ppro pr2